Accueil > Articles téléchargeables > CONDETTE Jean-François « L’évaluation des enseignants-chercheurs des facultés (...)

CONDETTE Jean-François « L’évaluation des enseignants-chercheurs des facultés des lettres sous la IIIe République (1870-1940) » - Spirale 49 (2012)

Lire l’article

Résumé : Tout au long de XIXe siècle, l’évaluation des enseignants du supérieur hésite entre contrôle étatique des hommes et évaluation par les pairs des aptitudes enseignantes et de l’activité de recherche. La IIIe République, malgré ses nombreuses réformes, ne révolutionne pas les modalités d’évaluation, même si s’affirme le poids croissant de la recherche publiée. Dans le recrutement des enseignants des facultés des lettres, le poids décisionnel du ministère demeure important, même s’il est modéré pour les chaires, par les propositions faites par le conseil de la faculté. Inspecteurs généraux jusqu’en 1914, recteurs et doyens tout au long de la période, évaluent les enseignants des facultés. Il n’en demeure pas moins que cette évaluation n’a que peu d’effets sur les titulaires ne cherchant pas à muter ou à obtenir une promotion. Pour les autres, c’est l’activité de recherche publiée qui devient progressivement le critère déterminant de l’évaluation et de la possible promotion et cette activité est d’abord évaluée par la communauté des pairs.
Mots-clés : Évaluation des enseignants, faculté des lettres, IIIe République, recherche, recteurs, doyens, carrière enseignante, publications.

Summary : Along the 19th century, the evaluation system for higher education teachers hesitated between a State control and a peer evaluation of the professional competences and research activities. The French Third Republic, despite its numerous reforms, did not really change the evaluation criteria, even if the increasing weight of published re-search was asserted. In the recruitment of the faculties of Arts teachers, the decision-making weight of the ministry remains important, even if it was moderated for pulpits, by the propositions from the faculty council. General inspectors until 1914, regional directors of education and deans throughout that period, assessed the faculty teachers. The fact remains that this evaluation had only few effects on the holders not trying to move or to ob-tain a promotion. For the others, it was the activity of published research that became gradually the determining criterion of the evaluation and the possible promotion ; and that activity was first assessed by the community of peers.
_ Keywords : Teacher evaluation, faculty of Arts, french IIIrd Republic, research, re-gional director of education, dean, teacher career, publications.

Spirale – Revue de Recherches en Éducation – 2012 N° 49 (83-105)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0