Accueil > Numéros parus : sommaires et résumés (* = numéro épuisé) > Lire-dire des sciences ou de l’histoire pour construire une pensée (Spirale (...) > Patrick AVEL "Lire-dire en sciences pour résoudre un problème ou pour (...)

Patrick AVEL

"Lire-dire en sciences pour résoudre un problème ou pour problématiser ?" (Spirale 64, 2019)

Cairn

Résumé : Cette recherche qualitative, qui croise la didactique de la lecture-compréhension et celle des sciences, explore deux situations. Une classe de CE2 doit résoudre un problème scientifique : un jardinier n’entend plus les oiseaux chanter dans son verger après utilisation d’un insecticide. En CM2, des élèves sont enrôlés dans un processus de problématisation concernant le fonctionnement du cœur qui permet une circulation ininterrompue du sang. Dans les deux cas, suite à l’analyse des transcriptions des dialogues et des productions écrites des élèves, il apparaît que les enseignants ont instrumentalisé des textes pour étayer les interactions langagières. Les élèves s’en sont majoritairement emparés en cohérence avec le rôle qui leur avait été assigné et se sont insérés dans une communauté discursive scolaire à caractère scientifique. Le scénario pédagogique visant la résolution d’un problème contextualisé, perçu comme une énigme, a généré chez les élèves une posture de détective, et ce, au risque de provoquer un malentendu sociocognitif masquant son véritable enjeu : nuire à un maillon d’une chaîne alimentaire a des conséquences parfois imprévues sur différentes espèces animales. Dans l’autre situation, beaucoup d’élèves ont accédé au processus de problématisation grâce à un étayage robuste de l’enseignante, mais leurs écrits finaux en contiennent peu de traces tout en étant de type explicatif.
Mots-clefs : lecture-compréhension, lecture en contexte, interactions langagières, résolution de problème scientifique, problématisation, malentendu sociocognitif.

Abstract : This qualitative research intersects the teaching of reading-comprehen-sion with that of science and explores two situations. Eight-years-old pupils are enlisted to solve a scientific problem : a gardener no longer hears the song of the birds in his orchard after using insecticide. Ten-years-old pupils are engaged in a process of building what is necessary in the heart to ensure the uninterrupted circulation of blood. In both situations, transcriptions of discussions and written productions were analysed. Eventually, teachers have used texts to support and regulate debates. Most of the pupils have read them in line with their assigned role and became involved in a scientific discursive school community. The detective posture observed during the problem solving session may have led to a socio-cognitive misunderstanding that masks the real issue of breaking food chains. In the problem building session, while many students have accessed this process through the teacher’s tight conduct, their final writings contain very few marks of it although being explanatory.
Keywords : reading comprehension, reading in context, debate, scientific problem solving, problem building, socio-cognitive misunderstanding.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2019 N°64 (45-60)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0