Accueil > Numéros parus : sommaires et résumés (* = numéro épuisé) > 65-1. Former des enseignants inclusifs Perspectives comparatistes (...) > Élisabeth ISSAIEVA & Rosette SCIPION « Face à l’inclusion scolaire (...)

Élisabeth ISSAIEVA & Rosette SCIPION « Face à l’inclusion scolaire Conceptions et pratiques des enseignants en Guadeloupe » (Spirale 65-1)

Cairn

Résumé  : À l’aube de l’école inclusive en France, des transformations importantes sont attendues dans le champ scolaire, tant sur le plan de la formation des enseignants que sur le terrain et la prise en charge des élèves. Dans ce contexte, on pourrait s’interroger sur les conditions (éventuels obstacles, freins, tensions, facilités) de la mise en place réelle de l’inclusion scolaire. C’est dans cette perspective que s’inscrit la présente recherche. Celle-ci vise précisément à cerner les conceptions et les pratiques des enseignants spécialisés et ordinaires en Guadeloupe, contexte caractérisé par une diversité culturelle et linguistique, particularités géographiques, climatiques et socio-économiques. La question est de savoir comment dans ces conditions particulières, les enseignants favorisent-ils l’inclusion scolaire ? Pour répondre à cette interrogation, un dispositif mixte (par questionnaire et observation filmée) à été mis en place permettant de faire des analyses comparatives des pratiques des enseignants spécialisés et ordinaires. Les résultats montrent que les conceptions et les pratiques des enseignants ordinaires et spécialisés se différencient sur un ensemble de démarches pédagogiques et didactiques ainsi que sur la perception des difficultés d’apprentissage. Les enseignants spécialisés font beaucoup plus appel à des gestes d’adaptation didactique que les enseignants ordinaires. Les besoins pédagogiques ne sont pas vraiment mis en avant chez l’enseignant ordinaire. Les enseignants ordinaires et spécialisés se rejoignent sur un certain nombre de points quand ils donnent les raisons des difficultés en Guadeloupe.
Mots-clefs : pratique, inclusion scolaire, représentation, Guadeloupe, enseignant ordinaire, enseignant spécialisé.

Abstract : At the dawn of inclusive school in France, significant changes are expected in the scope, both in terms of teacher training and in the scope and the students ‘management. In this context, one could question the conditions (possible obstacles, barriers, tensions, facilitate) of the real implementation of inclusive education. It is in this perspective that the present research takes place. It aims to identify the conceptions and practices of specialized and regular teachers in Guadeloupe, a context characterized by cultural and linguistic diversity, geographical, climatic and socio-economic particularities. The question is how in these particular conditions do teachers promote inclusive education ? To answer this question, a mixed device (by questionnaire and filmed observation) has been set up to make comparative analyses of the practices of specialized and regular teachers. The results show that the conceptions and practices of regular and specialized teachers differ on a set of pedagogical and didactic approaches as well as on the perception of learning difficulties. Specialized teachers make much more use of didactic adaptation than regular teachers. The educational needs are not really emphasized by the regular teacher. Regular and specialized teachers come together on a number of points when they give the reasons for the great difficulty in Guadeloupe.
Keywords : practice, school inclusion, representation, Guadeloupe, regular teacher, specialized teacher.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2020 N° 65-1 (69-85)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0