Accueil > Numéros parus : sommaires et résumés (* = numéro épuisé) > 65-2. Former des enseignants inclusifs Perspectives comparatistes (...) > Lucie MOUGENOT "L’inclusion des élèves au profil socioaffectif défavorable en (...)

Lucie MOUGENOT
"L’inclusion des élèves au profil socioaffectif défavorable en EPS"
(Spirale 65-2)

Cairn

Résumé : L’enseignement au quotidien montre à quel point les relations interpersonnelles sont importantes pour le développement et l’apprentissage (Flament, 1965) et peuvent nuire à la cohésion socioaffective, à l’inclusion et à la progression de certains. Cette contribution propose de porter un regard sur les relations socioaffectives entre élèves et leur impact sur les interactions. Pour cela, deux études qui se déroulent en classe d’éducation physique et sportive (EPS) sont présentées : l’une porte sur cinq classes en basketball et l’autre sur deux classes en danse. Cette discipline scolaire a la particularité de susciter des interactions verbales et motrices entre les élèves, en s’appuyant largement sur des pratiques collectives. Nous proposons de montrer en quoi l’outil sociométrique (Moreno, 1970) peut être employé de façon pertinente par les enseignants pour cartographier les réseaux affinitaires au sein d’une classe et identifier les élèves exclus ou ignorés afin d’y apporter une attention particulière et favoriser leur inclusion scolaire, en particulier dans des pratiques de coopération.
Mots-clefs : cohésion socioaffective, sociométrie, coopération, interactions, éducation physique, relations interpersonnelles.

Abstract : Daily teaching shows how important interpersonal relationships are for development and learning and how they can affect the socio-emotional cohesion, inclusion and progression of some. This contribution proposes to take a look at the socio-emotional relationships between students and their impact on interactions. For this, two studies are taking place in physical education, which means in a school discipline whose particularity consist in promoting verbal and motor interactions between students by relying mostly on collective practices. We propose to show how the sociometric tool (Moreno, 1970) can be used in a meaningful way by teachers to map affinity networks within a classroom and identify excluded or ignored students in order to pay particular attention to them and promote their academic inclusion, in particular with the use of cooperation practices.
Keywords  : socio-emotional cohesion, sociometry, cooperation ; interaction, physical education, interpersonal relationships.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2020 N° 65-2 (133-145)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0