Accueil > Numéros parus : sommaires et résumés (* = numéro épuisé) > 66 Empowerment, pouvoir d’agir, en éducation À la croisée entre théorie(s), (...) > Hélène LE BRETON & Guillaume SABIN Pédagogie sociale Le quotidien comme (...)

Hélène LE BRETON & Guillaume SABIN
Pédagogie sociale Le quotidien comme source d’émancipation
(Spirale 66)

Résumé : Cet article s’intéresse aux pratiques de pédagogie sociale du réseau des GPAS, comme pratiques préalables à l’émancipation : en permettant à des petits groupes d’enfants de milieux populaires d’expérimenter un maximum d’espaces sociaux pour constater que les lieux de socialisation primaires ne sont que des possibles parmi d’autres, la pédagogie sociale parie sur la nécessité de multiplier les rencontres et les pratiques sociales pour mieux comprendre et juger du monde social. Le propos s’appuie sur la logique de P. Freire et plus précisément sur le mouvement de balancier incessant entre le proche et un ailleurs. À travers deux exemples concrets, l’article met en avant la nécessité de partir des réa-lités, des centres d’intérêt des enfants et de leur famille pour ensuite ouvrir des possibles et des questionnements. Dans cette logique, il s’agit moins de transmettre que d’échanger (donner, rendre, recevoir) afin de favoriser le développement de compétences sociales et de pouvoir s’adapter aux différents contextes sociaux. Si ces pratiques semblent être un préalable à l’émancipation elles n’en offrent pas la certitude, mais permettent de renouer avec une pratique freirienne radicale : ne pas remplacer une logique coloniale par une autre.
Mots-clefs : usage du quotidien, proximité, découverte, refus de l’assignation, émancipation, pédagogie hors les murs.

Social pedagogy
Daily life as a source for emancipation

Abstract : This article focuses on the social pedagogy practices of the GPAS network, aiming to foster a fertile ground for emancipation. Social pedagogy bets on the need to multiply encounters and social practices to better understand and judge the social world. By allowing small groups of disadvantaged children to experience as many social spaces as possible, they can realize their places of primary socialization are only possibilities among others. The content is based on the logic of P. Freire and more precisely on the movement of incessant balance between the near and the distant. Through two concrete examples, the article highlights the need to start from the realities, the interests of children and their families and then open up possibilities and questions. In this logic, it is less a matter of transmitting than of exchanging (giving, returning, receiving) in order to foster the development of social skills and to be able to adapt to different social contexts. If these practices seem to be a prerequisite for emancipation, they do not offer certainty, but allow to reconnect with radical Freirian practice : do not replace a colonial logic by another.
Keywords : daily use, proximity, discovery, refusal of assignation, emancipation, pedagogy outside the walls.

Spirale - Revue de Recherches en Éducation – 2020 N° 66 (37-49)

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0